31/03/2009

La déforestation de l'Amazonie

La presse a largement rendu compte du contenu du rapport sur l'Amazonie publié le 18 février à Nairobi (Kenya), par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) et l'Organisation du Traité de Coopération Amazonienne (OTCA). Il s'agit d'un important document de 323 pages, rédigé par  de nombreux scientifiques et chercheurs, qui rappelle ce qu'est l'Amazonie et comment elle est victime du développement économique.

En 2005, le plus vaste massif forestier de la planète qui s'étend sur huit pays (Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Guyana, Pérou, Surinam et Venezuela), a perdu 857'666 km2, soit 17 % de sa superficie initiale. Une grande partie, 682'124 km2 ou 79,5 %, de la déforestation a eu lieu au Brésil.


Dans les années 80, le rythme annuel de la déforestation était en moyenne de 23'619 km2. Cette moyenne est revenue à 20'550 km2 dans les années 90, pour repasser à 27'218 km2 entre 2000 et 2005. Pour les auteurs, la déforestation a des causes multiples, parmi lesquelles la pression démographique, l'élevage, la monoculture, l'exploitation minière et forestière, mais aussi la construction d'infrastructures : routes, barrages, et lignes électriques.

La dégradation toujours plus intense de l'écosystème amazonien a de nombreux impacts, par exemple, pour la population, il élève le risque d'exposition aux maladies; il génère des conflits sociaux. Il est aussi à l'origine d'une perte de la biodiversité et de changements climatiques locaux. L'étude publiée par les deux organismes gouvernementaux passe en revue quatre scénarios pour l'avenir et propose des lignes d'action dont l'axe est le développement soutenable de la région.

Rappelons ici, qu'à l'automne 2007, une dizaine d'ONGs brésiliennes avaient présenté un "Pacte pour la valorisation de la forêt et la fin de la déforestation" en Amazonie brésilienne*. Le 24 mars dernier, le ministère brésilien de l'environnement a rendu publique, une liste d'une quarantaine de municipalités amazoniennes sur lesquelles la déforestation a été égale ou supérieure à 200 km2 en 2008. De son côté, l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), vient de publier un rapport sur la situation des forêts dans le monde. Le document montre que les forêts tropicales (dont l'Amazonie) ont une plus grande capacité de séquestration du CO2 que les forêts tempérées.

Pour en savoir plus :

Document du PNUE et de l'OTCA (22,2 Mo, 323 pages), en anglais, espagnol et portugais : http://www.pnuma.org/deat1/geoamazonia/

* Voir "AYA Info" No 16 et, en portugais : http://www.socioambiental.org/nsa/detalhe?id=2534

La liste des municipalités "championnes" de la déforestation (en portugais) :

http://www.mma.gov.br/sitio/index.php?ido=ascom.noticiaMM...

Le rapport de la FAO "Situation des forêts du monde 2009", en français (13,4 Mb 169 pages) :

http://www.fao.org/docrep/011/i0350f/i0350f00.htm

 

10:03 Publié dans Forêt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.