17/05/2009

Sœur Dorothy Stang, une justice à rebondissements*

Le jugement des personnes accusées d'être impliquées dans l'assassinat, le 12 février 2005, de la religieuse americano - brésilienne connaît des rebondissements.

Le fazendeiro Vitalmiro Bastos Mura, connu sous le nom de "O Bida", considéré comme l'un des mandants de l'assassinat a été condamné une première fois en mai 2007 à 30 ans de prison. Un an plus tard, le 8 avril 2008, il est innocenté et libéré par une cour de Belém. Ce 7 avril 2009, le Tribunal de Justice de l'État du Pará annule cette décision. "O Bida" est arrêté et incarcéré le 9 avril. Le 23 avril, le Tribunal Supérieur de Justice du même État lui accorde la liberté considérant son emprisonnement illégal.

Questionné sur le sujet, Dom Erwin Kräutler évêque du Xingu (Pará), lui-même menacé de mort, dit que "… la justice est discréditée". Depuis le 17 avril, le documentaire réalisé par Daniel Junge, intitulé "Mataram Irmã Dorothy" (Ils ont tué Sœur Dorothy), est projeté sur les écrans de plusieurs villes brésiliennes.


*Voir AYA Info No 35


Sources : Agência Brasil et Amazônia.org.
Pour en savoir plus sur le film, une interview de Daniel Junge (en portugais) :
http://www.unisinos.br/ihu/index.php?option=com_noticias&...



Bernard Comoli avec l'aide de Silvio Cavuscens

17:09 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/05/2009

Raposa Serra do Sol : les organisations indigènes créent une Fédération de Réoccupation

À la suite de son jugement rendu le 19 mars dernier, le Tribunal Suprême Fédéral (STF) qui a validé la démarcation en aire continue de la Terre Indigène Raposa Serra do Sol (TI RSS), la cour a donné jusqu'à ce 30 avril pour que les occupants illégaux de la TI quittent les lieux. La question de la réoccupation se devait d'être réglée.

Le 17 avril, des délégués des neuf organisations indigènes qui cohabitent Raposa Serra do Sol se sont retrouvés avec les représentants des autorités judiciaires, de la police fédérale et de la Fondation nationale de l'Indien (FUNAI). Il s'agissait de conclure un accord sur la manière dont les indigènes allaient réoccuper les terrains laissés libres après le départ des non - indiens.

Lire la suite

10:04 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

13/05/2009

Des sénateurs veulent contrôler la démarcation des Terres Indigènes

Le 25 mars dernier, la Commission "Constitution, Justice et Citoyenneté" (CCJ) du Sénat brésilien a remis à l'ordre du jour de ses travaux l'examen de deux propositions de modification de la Constitution fédérale de 1988. La première "Propositions d'amendement constitutionnel" (PEC 38/1999) a été déposée par Mozarildo Calvacanti, un sénateur de l'État de Roraima, et l'autre (PEC 3/2004) par le sénateur Juvêncio da Fonseca qui représentait l'État du Mato Grosso du Sud.

Ces propositions visaient essentiellement à limiter à 30% de la superficie d'un État, les surfaces occupées par les Unités de conservation et les Terres indigènes (TI), d'attribuer au Sénat fédéral l'approbation du processus de démarcation des TI jusqu'alors confiée au Président de la République et à modifier l'indemnisation des occupants.

Lire la suite

08:59 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

12/05/2009

Menaces sur la santé indigène dans le Roraima

carte roreira.pngPour assurer le service de santé aux populations indigènes, la Fondation Nationale de la Santé (FUNASA) passe des conventions avec des entités qui agissent sur le terrain. Dans l'État de Roraima, trois entités ont signé une telle convention, le "Conseil Indigène de Roraima" (CIR), le Diocèse de Roraima et l'association "Service et Coopération avec le Peuple Yanomami" (SECOYA).

Ces conventions arrivent à échéance en mai pour le CIR et la SECOYA, et en juillet pour le Diocèse de Roraima. La SECOYA a déjà fait connaître son intention de ne pas renouveler la convention pour le service de santé indigène dans cet État. Les trois entités se plaignent de l'administration de la FUNASA. En particulier des retards dans le versement des subventions qui perturbent sérieusement le service de santé dans les communautés.

Lire la suite

16:56 Publié dans Peuples indigènes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/05/2009

Regards croisés Brésil - Suisse

2009-05-04_103029.pngLe MCI-Mouvement pour la Coopération Internationale et APRÈS-Chambre de l’économie sociale et solidaire organise ce jeudi 7 mai une Conférence-débat sur la question.

On y entendra des témoignage de membres des délégations brésilienne et genevoise de retour de Lux’09, 4e Forum international de l’économie sociale et solidaire:

  • Adriana Bezerra, Centre d'Action Communautaire (CEDAC) de Rio de Janeiro,
  • Daniel Tygel, Forum brésilien d'économie solidaire (FBES),
  • Christophe Dunand, Président de la Chambre de l’économie sociale et solidaire et
  • Yannick Cochand, Membre du Comité de la Chambre de l’économie sociale et solidaire.

C'est à la Maison des associations, salle Zasi-Sadou.

 

10:31 Publié dans Débats à Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |