16/09/2010

Enfant d'Avully, Silvio Cavuscens parle du rôle des organisations indigènes – 3/6

Bon connaisseur des organisations indigènes de l'Amazonie brésilienne, Silvio en évoque l'histoire et les défis auxquels elles sont confrontées. Leur rôle de représentation des peuples indigènes dans nombre d'instances publiques, rôle anciennement attribué à la Fondation Nationale de l'Indien -FUNAI. Il parle également de la difficile construction d'un processus participatif en lien avec les communautés locales, et cela sans rupture entre jeunes leaders et leaders traditionnels.

Il répond également aux questions du journaliste qui l'interroge sur l'exploitation dont sont victimes les peuples traditionnels de la forêt.

La vidéo ci-dessous, de 9' 43", est la troisième séquence d'une interview réalisée à Manaus, en novembre 2009, par le journaliste tessinois Sergio Tenzi. Malgré un titre en italien, l'entretien est en français. Les deux premières séquences de l'interview ont été intégrées dans les notes de ce blog.

Silvio, indigéniste et sociologue d'origine suisse, est coordinateur de l'association "Service et Coopération avec le peuple Yanomami - SECOYA, dont le siège est à Manaus, et qui apporte un appui à ce peuple dans l'État d'Amazonas.

L'association genevoise "Appui aux indiens Yanomami de l'Amazonie - AYA" est partenaire de la SECOYA. Les personnes qui souhaitent soutenir l'action de Silvio peuvent verser une contribution au compte postal de AYA No 17-55066-2, mention "SECOYA", ou prendre contact avec le président de l'association, Jacques Rémund, 15, Chemin de la Vi-Longe  -  CH - 1213 Onex / Genève; téléphone ++ 41 (0)22 793 99 36; courriel : jackytax@gmail.com.

 

05:17 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.