10/12/2010

Une infirmière suisse au service des Yanomami

Photo BC:Sylvie P et Pedro A Lugnorre 11:09:10 P9111043 - copie.JPGSylvie Petter, infirmière de son état, a quitté son Vully natal à la fin octobre pour rejoindre l'équipe du "Service et Coopération avec le peuple Yanomami" - SECOYA, dont le siège est à Manaus. Ce Service coopère essentiellement avec les Yanomami de l'État d'Amazonas. Elle y a intégré le programme "Santé" de l'organisation. Elle est volontaire de l'ONG "E-Changer" dont le siège est à Fribourg. Son engagement est prévu pour une durée de trois ans.

Le 11 septembre déjà, à Lugnorre, son village d'origine, elle a expliqué son futur travail à sa famille et à ses amis qui constituent son "Groupe de soutien". Quatre membres de l'association genevoise "Appui aux indiens Yanomami d'Amazonie" - AYA, qui appuie l'organisation amazonienne, avaient fait le déplacement. Parmi eux, le médecin brésilien, Pedro Albajar Viñas de l'OMS, aussi membre de la SECOYA. Bruno Clément, le
responsable 'Partenariats Sud'
 et chargé du réseau "Fribourg" de E-Changer a présenté son organisation et le sens donné à ce partenariat.

Sylvie a déjà voyagé et séjourné en Amérique latine, en Equateur et au Brésil. Tout n'est donc pas nouveau pour elle dans ce cadre de vie amazonien malgré tout particulier. Sur son blog, elle raconte son arrivée à Manaus le 29 octobre. Elle a passé le week-end de la Toussaint à Rio Preto da Eva, une localité située à 80 km de Manaus où Silvio Cavuscens, le coordinateur de la SECOYA, reçoit ses visiteurs quand il veut leur donner un aperçu de la forêt amazonienne. Depuis le 19 novembre et jusqu'au 20 décembre, sa messagerie électronique renvoie un avis d'absence. Elle est "sur le terrain", loin de Manaus. Elle commence son activité au moment où le service de santé indigène du Brésil est en pleine mutation avec la création récente du Secrétariat Spécial de Santé Indigène - SESAI. Le Secrétariat doit se substituer à la Fondation Nationale de la Santé - FUNASA, dont les services sont contestés.

Les membres d'AYA se réjouissent de l'engagement pris par Sylvie et lui souhaitent beaucoup de satisfaction dans son travail.

Sylvie ajoute son nom à la liste des Suisses qui se sont mis au service des peuples indigènes de l'Amazonie. Leur expérience, leur engagement, est un volet de la coopération qui mériterait d'être mieux connu.

Photo © BC : Sylvie et Pedro à Lugnorre le 11 septembre dernier.

Pour en savoir plus (en français) :

Cette note (modifiée) a été publiée dans le bulletin "AYA Info" No 55, de l'association "Appui aux indiens Yanomami d'Amazonie" - AYA - 15, Chemin de la Vi-Longe  -  CH - 1213 Onex / Genève - CCP 17-55066-2

 

07:51 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.