04/03/2011

Belo Monte : la justice suspend une première autorisation

Audiencia-3.jpgLe 26 janvier, l'Institut Brésilien du Milieu Ambiant - IBAMA, a délivré une première "autorisation partielle" pour l'installation du chantier nécessaire à la construction du complexe hydroélectrique de Belo Monte sur le rio Xingu. Et une deuxième pour la suppression de la végétation. Le lendemain, le Ministère public fédéral, MPF, a introduit un recours contre "l'autorisation partielle" qui, selon lui, n'est pas prévue dans la législation brésilienne. Le 25 février, la justice a décidé de la suspension de l'autorisation. L'ouvrage ne pourra pas  commencer sans la réalisation de 29 mesures préalables, établies par l'IBAMA lui-même.

Un collectif de mouvements sociaux et d'organisations indigènes étaient réunis à Brasilia, les 7 et 8 février, pour un séminaire et une manifestation publique au sujet de l'ouvrage. Une délégation a été reçue à la présidence de la république. Elle a remis un document, approuvé par près de 80 associations et entités qui demande, entre autres, d'annuler définitivement le complexe Belo Monte. La délégation a fait état des 604'000 signatures récoltées sur Internet, au Brésil et à l'étranger, en soutient à cette position.

Le 28 janvier, la Coordination des Organisations Indigènes de l'Amazonie Brésilienne - COIAB, a adressé une lettre à Dilma Roussef, la présidente de la république, dans laquelle elle réaffirme son opposition à la "construction du désastreux complexe hydroélectrique de Belo Monte". La Coordination questionne : "Pourquoi le gouvernement brésilien ne veut-il pas écouter notre voix ?" Parlant des injustices historiques, des exploitations, dévastations et autres misères qu'ont eu à subir les peuples indigènes, la COIAB affirme : "Nous ne voulons pas de ce progrès". Et encore de questionner : "Quel est ce progrès qui détruit ce qui devrait être préservé ?"

À suivre : voir la note du 5 mars

 

  • Photo Verena Glass : Audience au Secrétariat Général de la Présidence de la république

Pour en savoir plus (en portugais) :

http://www.prpa.mpf.gov.br/news/2011/justica-suspende-lic...

  • Le séminaire de Brasilia :

http://www.xinguvivo.org.br/2011/02/09/belo-monte-governo...

  • Le document remis à la présidence de la république :

http://www.xinguvivo.org.br/wp-content/uploads/2010/10/ca...

Cette note a été publiée dans le bulletin "AYA Info" No 58, de l'association "Appui aux indiens Yanomami d'Amazonie" - AYA - 15, Chemin de la Vi-Longe  -  CH - 1213 Onex / Genève - CCP 17-55066-2

 

 

07:41 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

on connait la chanson de la désolation qui prône le limon des barrages comme engrais naturel,voici la falacieuse excuse nouvelle pour détruire plus intelligemment la nature,que faire que dire,quand on sait que le christ lui-même est utilisé comme ferment naturel,se recyclant tout aussi naturellement après chaque crucifiction,que penser,et comment encore espérer le moindre miracle pouvant stopper ces lobbys n'ayant aucune conscience des dégats à survenir,quand on pense aux autochtones canadiens qui dès 2002 à quelques dizaines de mètres d'une centrale hydroélectrique et n'ayant pas d'eau pour leur propre consommation,demandent réparation,mais ces lobbys le savent l'usure des masses en cela ils ont raison hélas ,c'est avant qu'il fallait intervenir,mais comme de bien entendu,on voulait aider et coincidence ou pas ,un conflit éclatait miraculeusement lui,pour éloigner tous les regards des vrais défenseurs de la nature,à croire qu'une guerre est automatiquement déclarée pour mettre un voile sur les yeux de tous ceux qui y croyent encore,hélas ,pauvres peuples,malgré tout comme notre génération celle de demain demandera des comptes à leurs parents disant ,pourquoi avez vous laissé faire,tandis que nous c'était pourquoi avez avez vous supporté tout ça!pauvre monde ,pauvres humains se laissant bercer par de mélodies new-âge ,leur fermant la vue sur la vraie réalité!car la fameuse méthode le lâcher prise fut enregistrée mais surtout pour les gens naifs croyant qu'il fallait laisser les responsabilités au gouvernants alors qu'en fait c'est tout l'inverse,on l'a vu avec les somments de la stupidité,tout est beau ,joli,l'UE propose des régles qu'aucun gouvernement ne respecte,et les suisses continuent malgré eux d'y croire,nous non,c'est fini on a compris que nous étions les dindons de la farce,parcontre une lueur d'espoir brille,les peuples eux mêmes soumis à ces dictats se prennent enfin en main ayant compris enfin pourrait -on dire que dépendre d'ONG de certaines du moins leur était néfaste et ne dit-on pas .on est jamais aussi bien servi que par soi-même,ils doivent avoir compris le message qui leur serait utile enfin,alors croison les doigts!
toute bonne journée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 04/03/2011

Les commentaires sont fermés.