01/04/2011

Rio Madeira : Graves incidents sur le chantier du barrage de Jirau

Etat de Rondônia 250px-Brazil:2.jpgSelon les témoignages recueillis auprès d'ouvriers, c'est une dispute survenue le 15 mars, entre un travailleur et un chauffeur de bus qui est a l'origine de graves incidents qui ont entraîné la fermeture du chantier du barrage de Jirau, sur le rio Madeira, dans l'État de Rondônia. Le syndicat "Force Syndicale" parle de 70 logements, 43 autobus et 15 voitures incendiés. Des milliers de travailleurs sans abri ont quitté le chantier.

Plus généralement, ce sont les mauvaises conditions de travail, déjà dénoncées, qui sont à l'origine de ces manifestations. GDF Suez est le principal actionnaire de l'ouvrage. Le mécontentement s'est également exprimé sur le chantier de construction du barrage de Santo Antônio situé plus en aval, aussi sur le rio Madeira.

Amigos da Terra:170311: UHE_JIRAU020.jpgLe gouvernement doit réunir les deux principaux syndicats de la branche, la Centrale Unique des Travailleurs - CUT, et Force Syndicale afin de  trouver un accord sur les conditions de travail sur les chantiers des ouvrages du Programme d'Accélération de la Croissance - PAC. La CUT propose la création d'une commission tripartite composée de représentants des employeurs, des travailleurs et du gouvernement pour accompagner la réalisation des ouvrages prévus au PAC.

La Coordination des Organisations Indigènes de l'Amazonie Brésilienne - COIAB, a publié, le 24 mars, un communiqué dans lequel elle se dit extrêmement préoccupée de la situation des groupes indigènes isolés vivant dans la région où sont construits les barrages  : "Les usines hydroélectriques de Santo Antônio et Jirau sont construites à proximité des territoires de quatre peuples indigènes qui sont en situation d'isolement et de risque."

Elle saisit l'occasion de ces événements pour rappeler que ceux-ci sont "la conséquence d'un modèle de développement que le gouvernement brésilien impose aux peuples amazoniens. Irrespect, illégalité, destruction, déforestation, sont les marques de la réalisation du PAC en Amazonie..."La politique du rouleau compresseur suit son chemin, dévorant les cours d'eau..."

Le rio Madeira est l'un des plus grands cours d'eau d'Amérique du sud, le plus long des affluents de l'Amazone avec 3'380 km. Il prend sa source en Bolivie. Le barrage de Jirau se situe dans l'État brésilien de Rondônia dont la capitale est Porto Velho.

 

Pour en savoir plus (en portugais) :

 

• Photos : Amis de la Terre

  • D'autres vidéos peuvent être visionnées sur YouTube

 

Cette note (modifiée) a été publiée dans le bulletin "AYA Info" No 59, de l'association "Appui aux indiens Yanomami d'Amazonie" - AYA - 15, Chemin de la Vi-Longe  -  CH - 1213 Onex / Genève - CCP 17-55066-2

 

08:52 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.