15/04/2011

Conseil Indigène de Roraima : Plus de 40 ans de luttes !

TI RSS Mapa localisation.jpgLe Conseil Indigène de Roraima - CIR, a tenu sa 40e Assemblée Générale du 11 au 15 mars dans la communauté du Barro, dans la région de Surumu, dans la Terre Indigène de Raposa Serra do Sol, dans l'État de Roraima, au nord du Brésil.

C'était en pleine période de la dictature militaire, en juillet 1970 que les indigènes de région se sont réunis pour la première fois. Les premières réunions étaient des "Conseils de village". Puis il y a eu une première coopérative indigène. La première assemblée des peuples indigènes du Roraima a été organisée en 1971, avec les différentes ethnies de la région (Macuxi, Wapichana, Taurepang, etc.

Les premières campagnes conduites par les indigènes l'ont été pour lutter contre l'alcoolisme. Un fléau dont on sait la dépendance qu'il entraîne non seulement pour les individus, mais aussi pour les communautés. Pour contrer l'accaparement de leurs terres traditionnelles par des fazendeiros, les indigènes ont lancé un programme d'élevage de bétail : "Une vache pour un indien". Cette Assemblée a été l'occasion de rappeler ces quarante années de mobilisation pour la défense des droits des peuples indigènes de la région. Une lutte qui a coûté la vie à 21 leaders.

L'engagement pour la démarcation - la protection -  de la Terre Indigène Raposa Serra do Sol - TI RSS, a été long et difficile, lui aussi. Avec beaucoup de violences. En avril 2005, Lula a signé le décret CIR Nova coodenação eleita 40a AG marzo 2011:5534050303_40aef9386f - copie.jpgd'homologation de cette Terre indigène. Mais cette décision a fait l'objet de recours devant le Tribunal Suprême Fédéral - STF. Ce n'est que le 19 mars 2009, que celui-ci a reconnu la validité du décret présidentiel. Le STF a assorti sa décision de plusieurs conditions restrictives pour les futures démarcations de terres indigènes. Entre temps, à la fin mars 2008, la police fédérale avait organisé une opération d'évacuation des non indiens de la réserve. Elle s'est heurtée à la résistance de riziculteurs qui n'ont pas hésité à recourir à la violence. Le STF a suspendu l'opération.

C'est dans cette période de tension que, le 5 mai 2008, un groupe d'indigènes a installé un campement sur une des terres occupées illégalement par l'un des riziculteurs. Cela dans le but de faire pression pour la reconnaissance de leurs droits. Le riziculteur a envoyé ses "jagunços", ses gardes armés, pour déloger les indigènes. Il y a eu une dizaine de blessés par balles. La vidéo mise en ligne au bas de cette note est le reflet de cet événement. Ce fût l'un des derniers épisodes violents de l'histoire de cette lutte. Heureusement, depuis, le calme est revenu.

L'ordre du jour de cette 40e Assemblée témoigne des nouvelles préoccupations des peuples indigènes de cet État : restructuration de la Fondation Nationale de l'Indien - FUNAI; gestion du territoire et ethnodéveloppement;  santé indigène; éducation scolaire différenciée et défense des droits des peuples indigènes.

Cette réunion a aussi été l'occasion de désigner, pour un mandat de deux ans, les nouveaux responsables du Conseil. Le nouveau coordinateur du CIR est Mário Nicácio, de l'ethnie Wapichana. Il est jeune, mais il a déjà des années d'engagement dans la cause indigène. Le vice coordinateur est un Macuxi, Ivaldo André. Thelma Marques da Silva, de l'ethnie Taurepang, a été  élue secrétaire du Mouvement des femmes.

Les participants ont adressé une longue lettre aux autorités dans laquelle ils font l'inventaire de leurs revendications.

****

Pour en savoir plus  :

  • En français : "AYA Info" a consacré de nombreuses "brèves" relatives à la TI RSS, dont "AYA Info No 49"
  • En portugais:

- Un site indigène "Indios on line" : http://www.indiosonline.org.br/novo/assembleia-indigena-e...

- Un site indigéniste "Instituto Socioambiental", (avec l'ordre du jour, un compte-rendu, plusieurs photos de la rencontre et le document adressé aux autorités) : http://www.socioambiental.org/nsa/detalhe?id=3283

- Malheureusement le site Internet du Conseil Indigène de Roraima (http://www.cir.org.br/portal/) connaît quelques problèmes. Il devrait être mis à jour prochainement.

- Photo © CIMI : La nouvelle coordination

- Vidéo sur les événements du 5 mai 2008  :

Une première version de cette note a été publiée dans le bulletin "AYA Info" No 59, de l'association "Appui aux indiens Yanomami d'Amazonie" - AYA - 15, Chemin de la Vi-Longe  -  CH - 1213 Onex / Genève - CCP 17-55066-2

 

08:08 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.