26/08/2011

Un poste de protection des indiens isolés est saccagé à la frontière du Pérou

Base FPE rio Xinane mapa.jpgÀ la fin du mois de juillet, des indigènes Ashaninka informent, par radio, la Fondation Nationale de l'Indien - FUNAI, que le poste du Front de Protection Ethno - environnemental - FPE de Envira, situé sur les rives du rio Xinane avait été saccagé par des trafiquants de drogue en provenance du Pérou. Ce poste de la FUNAI est chargé de la protection des indigènes vivant en groupes isolés dans cette région de l'État d'Acre difficile d'accès, proche de la frontière péruvienne.

Le 3 août, une opération de police a permis d'arrêter un narcotrafiquant. Le 5 août, l'équipe du FPE est retournée sur place. Elle a retrouvé du matériel de la base et une flèche identifiée comme appartenant au groupe d'indiens isolés photographiés pour la première fois en mai 2008 par la FUNAI.

La présence de narcotrafiquants armés dans cette région connue pour abriter des groupes indigènes isolés inquiète. Le 9 août, la FUNAI a constaté que les maisons et les plantations du groupe d'indiens isolés, photographiés pour la première fois en février dernier, étaient en bon état, mais ne dit pas en avoir vu les habitants. Le 11 août, elle a annoncé des mesures pour une plus grande surveillance de la frontière. Il faut souligner comment le simple "choc microbien" consécutif à un contact avec les "Blancs" peut se révéler mortel pour ces indiens.

Le 17 août, l'ancien chef de poste de la FUNAI, José Carlos Meirelles a critiqué la manière dont les forces de police ont conduit leur opération au début du mois. Selon lui, les trafiquants sont toujours présents aux environs de la base. Parlant des indiens isolés "Ce seront eux, une fois de plus, qui payeront le prix fort de l'invasion de leurs terres par des trafiquants".

Survival international a lancé une campagne à propos de cet événement (voir ci-dessous).

***

Pour en savoir plus,

- en français, le site de Survival qui comporte une carte (voir ci-dessus), des photos et une vidéo :  http://www.survivalfrance.org/actu/7576 et  http://www.survivalfrance.org/actu/7591

- en portugais, la réaction de José Carlos Meirelles :  http://altino.blogspot.com/2011/08/nao-da-mais-pra-espera...

 

Cette note sera publiée dans lr prochain "AYA Info" No 63, le bulletin de l'association "Appui aux indiens Yanomami d'Amazonie" - AYA - 15, Chemin de la Vi-Longe  -  CH - 1213 Onex / Genève - CCP 17-55066-2

 

 

08:41 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.