14/10/2011

Guyane française : le magazine amérindien Oka.Mag’ se met en veille

Couv_OKA39_big.jpgDepuis une dizaine d'années, une poignée de courageux amérindiens de Guyane française ont fait le pari de donner une voix aux communautés amérindiennes en publiant "Oka.Mag'", un magazine, et en ouvrant un site Internet pour faire connaître les nombreux et graves problèmes auxquels sont confrontés les peuples premiers de cette terre d'Amérique du Sud.

Le 24 septembre dernier, un message de Philipppe Aquila, le fondateur du magazine annonce la mise en veille de la publication (300 abonnés et 200 points de vente en Guyane, Martinique, Guadeloupe et quelques uns en métropole) : "Plusieurs facteurs déterminent notre décision. Problèmes humains, logistique, financiers (comme toujours), mais le pire de tous est la lamentable que nous vivons au  sein des communautés amérindiennes de Guyane... la situation que nous vivons est totalement ingérable, incontrôlable et nous voyons et entendons tout et n'importe quoi... actuellement nous sommes pris dans une spirale de règlements de compte entre kali'na (amérindiens), de luttes acharnées pour le pouvoir... nous n'avons pas créé un média amérindien pour compter les points et lutter entre nous mêmes. En conséquence de cette triste et lamentable situation dans nos communautés, notre bureau exécutif a pris la sage décision de mettre Oka.Mag' en veille durant quelques mois en attendant que la sagesse atteigne enfin nos leaders politiques et chefs coutumiers. Si cela tarde trop et que les luttes internes persistent, nous enterrerons définitivement Oka.Mag' dans quelques mois." Le rédacteur fait allusion aux conflits qui divisent les organisations indigènes guyanaises, la Fédération des Organisations Autochtones de Guyane (FOAG) et l'Organisation des Nations Autochtones de Guyane (ONAG).

Sur le site, outre le fait que depuis trois ans, on trouve "AYA Info" dans la chronique "Nouvelles de nos frères d'ailleurs", les "Chroniques sur la question autochtone et les documents officiels" contiennent d'intéressantes analyses juridiques sur les droits collectifs des peuples autochtones en Guyane française. La disparition de ces textes serait une perte.

Il serait regrettable que cette voix amérindienne disparaisse définitivement. Il serait regrettable également que les organisations autochtones de Guyane française persistent dans leurs divisions.

Pour en savoir plus (en français),voir le site encore ouvert : http://www.okamag.fr

***

Une première version de cette note a été publiée dans "AYA Info" No 64, le bulletin de l'association "Appui aux indiens Yanomami d'Amazonie" - AYA - 15, Chemin de la Vi-Longe  -  CH - 1213 Onex / Genève - CCP 17-55066-2

 

07:55 Publié dans La lettre d'AYA | Tags : oka.mag', guyane française, amérindiens | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.