19/10/2013

Le commanditaire de l'assassinat de Dorothy Stang est condamné à 30 ans de prison

Brasil, Brésil, Amazonia, Amazonie,Belém,Pará,Dorothy Stang,Anapu,Vitalmiro Bastos de Moura,CPT,CNBB,Comissão Pastoral da Terra,STF,Maria do Rosário Nunes, SDH/PR, PPDDHÀ l'aube du 12 février 2005, une religieuse d'origine américaine, sœur Dorothy Stang, a été assassinée par des "pistoleiros" sur une route de campagne de la municipalité d'Anapu, dans l'État amazonien du Pará. Elle a payé de sa vie de son engagement pour la défense des petits paysans. Il y a un mois, le 19 septembre, dans un quatrième jugement, le commanditaire du crime, le fazendeiro Vitalmiro Bastos de Moura, alias "Bida", a été condamné à 30 ans de prison par la justice du Pará.

Il avait été condamné à la même peine par un premier jugement prononcé en 2007. Le système judiciaire brésiliens prévoit que les condamnés à une peine supérieure à 20 ans ont droit a un deuxième jugement. Ce deuxième jugement a eu lieu en avril 2008 au terme duquel il a été acquitté. Sur le recours du Ministère public, un troisième jugement a eu lieu le 12 avril 2010. Pour une seconde fois, Bida a été condamné à 30 ans de prison. La défense a fait recours.

Le Tribunal Suprême Fédéral a annulé ce jugement le 14 mai 2013. Les juges estimant qu'à l'époque, la défense n'avait pas eu un temps suffisant pour préparer la plaidoirie. Mais ils ont maintenu l'accusé en prison.

Ce renvoi a suscité une réaction de la Commission Pastorale de la Terre – CPT, un organe lié à la Conférence Nationale des Evêques du Brésil – CNBB : "La lamentable décision de la plus haute cour de justice de ce pays sert seulement à aggraver encore plus les conflits et les morts dans la campagne brésilienne." La justice du Pará a dû fixer une nouvelle date pour un quatrième jugement, celui qui vient d'être rendu ce 19 septembre.

À cette occasion, la Ministre-chef du Secrétariat des Droits humains de la Présidence de la République –SDH/PR, Maria do Rosário Nunes, a publié une note pour rendre hommage à la religieuse "Dorothy Stang manque beaucoup à la Nation qu'elle a adopté et à laquelle elle a dédié quasiment 40 années de sa vie". Le Secrétariat rappelle, qu'à travers le Programme de Protection des Défenseurs des Droits Humains - PPDDH, il assure la protection d'environ 300 militants dans tout le pays.

Les quatre autres personnes impliquées dans ce assassinat ont été condamnées à des peines allant de 17 à 30 ans de prison. La CPT rappelle que nombreux assassinats survenus au Pará restent impunis.

***

Pour en savoir plus, voir sur ce blog, la note du 20/05/2010 et "AYA Info" No 35, 38, 45 et 50

Photo : Soeur Dorothy Stang - Cliquer sur la vignette pour agrandir l'image.

PS : L'activation des liens hypertextes (en bleu) renvoie à une partie des  sources utilisées pour la rédaction de cette note. Ces sources, souvent en portugais, permettent d'en "savoir plus".

- Une version réduite de ette note a été publiée dans le dernier AYA Info (No 86) le bulletin de l'association "Appui aux indiens Yanomami d'Amazonie" - AYA / 15, Chemin de la Vi-Longe  -  CH - 1213 Onex / Genève - CCP 17-55066-2

Les commentaires sont fermés.