30/01/2014

Enfin, le gouvernement évacue les envahisseurs de la Terre Indigène Awá-Guajá

En ce début 2014, le gouvernement brésilien a commencé les opérations d'évacuation des non-indiens présents sur la Terre Indigène (TI) des Awá – Guajá. Une TI de 1'165 km2 située dans l'État du Maranhão envahie par des fazendeiros et des madeireiros (exploitants forestiers). Ces derniers sont responsables d'une importante déforestation mettant en danger l'existence même du peuple Awá – Guajá composé de quelques centaines de personnes, en partie de contact récent et, en partie, encore isolé de la société environnante.

Cette TI a été déclarée d'occupation permanente par les Awá – Guajá en 1992 déjà. Le décret d'homologation (phase finale de la démarcation) a été signé par Lula en avril 2005. Ce décret a été contesté devant la justice. Cette dernière a reconnu la validité du décret présidentiel en mars 2012 et, en décembre 2013, elle a ordonné l'évacuation des envahisseurs. L'opération d'évacuation est coordonnée par le Secrétariat de la Présidence de la République en partenariat avec les forces de l'ordre et divers organes gouvernementaux dont la Fondation nationale de l'Indien – FUNAI. Après avoir reçu leur notification d'évacuation, les personnes concernées ont un délai de 40 jours pour quitter volontairement les lieux. Au début décembre 2013 déjà, l'Institut National de Colonisation et de Réforme Agraire – INCRA a fait connaître son intention d'acheter des terres pour y installer les agriculteurs évacués remplissant les conditions pour bénéficier de la réforme agraire.

La pression exercée depuis plusieurs années par les organisations indigènes et indigénistes au Brésil et au niveau international, notamment par Survival international, a certainement contribué à cette décision gouvernementale. Selon des informations publiées à mi-janvier 2014, des madeireiros agissant précédemment dans la TI Awá-Guajá vont continuer leur activité dans une TI voisine, celle de Alto Turiaçu, occupée par le peuple indigène Ka'apor. L'association indigène Kaaportarupi fait état de violences exercées par des madeireiros à l'égard de jeunes et de leaders de la communauté.

***

Ceux qui veulent en savoir plus, peuvent prendre le temps (52 mn) de regarder l'excellent documentaire – Indiens d'Amazonie, le dernier combat - réalisé par Laurent Richard, en étroite collaboration avec Survival, déjà diffusé par France 5 le 7 janvier dernier. Le film montre le quotidien des Awá – Guajá  et leur cadre de vie. Il analyse aussi l'importance du trafic de bois extrait de la forêt amazonienne. Il donne la parole aux principaux protagonistes de l'évacuation des non-indiens.

 

PS : L'activation des liens hypertextes (en bleu) renvoie à une partie des  sources utilisées pour la rédaction de cette note. Ces sources, souvent en portugais, permettent d'en "savoir plus".

- Cette note sera reprise dans le prochain AYA Info (No 90), le bulletin de l'association "Appui aux indiens Yanomami d'Amazonie" - AYA / 15, Chemin de la Vi-Longe  -  CH - 1213 Onex / Genève - CCP 17-55066-2

Les commentaires sont fermés.