11/09/2018

Être infirmière en Amazonie en 2018, pourquoi ?

TI Y map_20072005 - copie 3.jpgVoilà huit ans que Sylvie Petter exerce son activité d’infirmière* auprès des communautés Yanomami de l’État d’Amazonas. En particulier dans les xapono** (villages) du rio Marauiá. Elle parlera de son engagement, jeudi 13 septembre à 19h à la Maison des associations (15, rue des Savoises – Genève).

Un documentaire de 22 mn, réalisé par la compagnie parisienne « Le jour se Lève » introduira les propos de Sylvie. Ce film a été réalisé pour marquer les 25 ans d’activité du « Service et Coopération avec le Peuple Yanomami – SECOYA dont le siège est à Manaus. Sylvie est responsable du programme « Santé » de cette ONG qui a pour Secrétaire général Silvio Cavuscens un helvético-brésilien qui vit en Amazonie depuis une quarantaine d’années.

Lors de la rencontre de jeudi, parole sera également donnée à Aurélien Stoll, Secrétaire général du Mouvement pour la Coopération Internationale – MCI et à Pierrette Birraux, ethno-géographe.

Ces dernières années, SECOYA, par l’intermédiaire de l’association « Appui aux indiens Yanomami d’Amazonie – AYA » a reçu l’appui de plusieurs collectivités publiques genevoises : Ville de Genève, communes de Bernex, Lancy, Onex, Meyrin, Plan-les-Ouates et Vandœuvres en particulier. Terre des Hommes Genève, E-Changer (Sylvie est partie comme volontaire de cette ONG) et le Mouvement pour la Coopération Internationale – MCI (par l’intermédiaire de la Fédération Genevoise de Coopération) appuient également le travail de SECOYA. Cette rencontre de jeudi donne l’occasion aux contribuables genevois de prendre connaissance de l’utilisation des fonds versés au titre de la coopération au développement.

Invitation à tous !

                                                              ***

*Voir sur ce blog les notes du 10 décembre 2010 et du 4 février 2011 /  ** Prononcer « Chapono »

Illustrations : cliquer sur l'image pour en agrandir la taille

Capture d’écran 2018-09-11 à 16.25.40.png

17:02 Publié dans La lettre d'AYA | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.